Le meilleur des concerts de 2010 – Part.2

On profite de ce petit trou dans notre agenda de ministre, pour finir notre best of des lives de l’an passé. Comment on est en mars ?? Déjà ?? Bon ok…  Mieux vaut tard que jamais ?

Lire la première partie

On poursuit donc avec le concert des Pixies au zénith de Nantes le 02 juin. Le groupe mythique de l’indie américaine de la fin des 80’s n’a pas joué à Nantes depuis septembre 1990 (programmé par le CRDC). On pense ce qu’on veut des reformations qui sentent le fric, mais ce concert est tout simplement inmanquable ! Le set est classique, sans surprise, le groupe enchaine tous les tubes qui ont fait leur succès, seule une nouvelle chanson (pas terrible) sera jouée à la fin du concert.Comme d’habitude il y a très peu de communication avec le public, à part Kim Deal qui nous gratifiera 2,3 fois de son « Nantes is so cool, everybody looks so rock’n roll ! ». Bref, on ne s’attendait pas à un miracle et pourtant le concert s’avèrera très bon, les Pixies ont bien fait le job, pas plus.

Chaque année le Hellfest de Clisson ouvre la saison des grands festivals d’été de la région. N’étant pas spécialement métalleux, on y va une journée tous les ans, en curieux, se prendre une grosse dose de décibels au milieu de 25000 fans de musique extrêmes venus du monde entier. A retenir de la journée du vendredi18 juin, le funk métal contagieux des Infectious grooves qui invitera plusieurs

centaines de personnes à envahir la grande scène, le hardcore plus qu’efficace de Sick of it all et Walls of Jericho, le concert des Young gods qui s’arrête définitivement au bout de 15 min à cause d’un problème de groupe électrogène, dommage c’est le seul groupe que l’on voulait voir absolument; les pionniers de l’indus allemande KMFDM, la surprenante ambiant de Ulver, Sepultura et son puissant nouveau chanteur et … la jolie chemise rose du chanteur de Deftones ( qui donneront un concert plus que moyen). A souligner aussi la magnifique déco du site, assurée comme tous les ans par la compagnie Monique la Mouche, une organisation et un timing impeccables et la très bonne ambiance qui règne dans ce festival hors du commun, n’en déplaise à Christine Boutin.

Le 30 juin, retour au zénith de Nantes pour le très attendu concert de Gossip. On a déjà vu le groupe dans des salles plus modestes mais cette année, le groupe de Beth Ditto est à l’apogée de sa popularité, et le zénith affiche complet ! (environ 8000 personnes contre 6000 un mois plus tôt pour les Pixies). Pour donner le ton, le tube « Standing in the way of control » est joué en premier, le zénith entier est debout, il ne se rassira pas… Le groupe enchaine tous ses tubes, la bonne humeur de Beth Ditto est dès plus contagieuse, le public sourit béatement comme s’il venait voir jouer sa meilleure copine. Et c’est ce qui fait la force de Gossip, des excellentes chansons doublées d’une générosité et d’une sincérité hors du commun. En rappel, la fameuse reprise de « What’s love got to do with it » de Tina Turner, et le douteux « I will always love you » de Whitney Houston chantée par Beth a cappella, dédié à sa mère hospitalisée. Un excellent concert, ne change rien Beth, on t’aime.

Dans un tout autre style, le samedi 10 juillet, direction le fort de Saint père, près de Saint-Malo (oui oui, le même site que la Route du rock ) pour la 3ème édition du Summer Reggae Fest. Attirés non par la programmation de la grande scène qui ne présente que peu d’intérêt (Capleton, Max Roméo,…), mais un  énorme évènement va se dérouler du côté de l’espace sound system, le live de l’un des maitres du dub anglais, Aba Shanti. Le public est entouré par trois énormes colonnes de son fabriquées dans la plus pure tradition des soundsystems UK par le collectif breton Legal Shot Soundsystem. Le set est énorme, ce petit bonhomme de 1m60, nous fera danser pendant plus de 4h au son de riddims pour la plupart totalement inconnus de nos oreilles. Tout y est, chambre d’écho, reverb, sirènes, sifflets, et bien sur des basses gigantesques qui vous pulvérisent sur place, surtout quand vous êtes dans l’axe des trois colonnes. A noter aussi le très bon set du sound system français Stand High qui terminera la soirée. Cette année le festival accueillera le 8 juillet un autre célèbre soundsystem londonnien, Channel One.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>