X Makeena, la fin d’un monde

Le groupe l’avait annoncé au mois de février, la tournée 2011 de X Makeena serait la dernière. Et pour fêter dignement la séparation du groupe, un super concert réunissait vendredi soir dans la mythique Salle de la Cité de Rennes, quelques sérieux agitateurs de la scène locale.

Arrivés trop tard pour Vortex, on débarque pendant le concert des Monty(X) Picon dans la cour de la salle. Le public se chauffe doucement grâce à leur très festif rock-fanfare de rue. Malgré le petit son qui sort de deux petites enceintes sur une structure en ferraille fait-maison, un pogo aviné se forme rapidement devant eux, et oui on est à Rennes et ça commence très fort…

Dans la salle le V-Drips Crew prend le relais avec sa performance vidéo-peinture-musique. Deux peintres interragissent avec les images du vidéo-plasticien Scouap projetées sur une toile noire. Ils se répondent, se lancent des pistes, petit à petit, une très belle fresque nait  autour de la vidéo. Pendant ce temps là un Dj survitaminé envoie du gros dubstep qui tache, très efficace.

Ce soir on fête la fin d’un groupe mais aussi le retour d’un autre, Strup X. Le gang de savants fous n’a pas donné de signes de vie depuis trois ou quatre ans. Ils débarquent comme d’habitude avec lunettes noires et combinaisons blanches, et tout l’attirail de bidons peinturlurés, batterie, percus, machines, claviers… Le show est toujours le même, avec des  grosses décharges d’ électro rock, beats massifs et guitares saturées. Tous les vieux titres y passent, on entend quelques nouveaux morceaux, plus calmes et un peu moins convaincants que le reste. L’énergie est toujours là, et le show furieux de ces laborantins du dancefloor retourne le public, qui est maintenant fin prêt pour le dernier choc de la soirée.


Après dix ans de carrière, trois albums et des centaines de concerts un peu partout dans le monde (Europe, Québec, Chine, Cambodge…), X Makeena tire sa révérence ce soir. On a déjà vu le groupe rennais a de nombreuses reprises, toujours auteurs de concerts mémorables, cette dernière apparition scénique est donc immanquable !
Vers minuit on plonge dans l’univers post-apocalytique de ce groupe mutant qui semble débarquer d’un futur sombre, ou les machines et les humains cohabitent. Leur mélange unique de hip hop, de drum’n bass, de dub step et d’électro semble n’avoir jamais aussi bien sonner que ce soir, on sent une immense maîtrise pendant ce concert et les morceaux s’enchainent avec beaucoup de précision. Toute la scénographie habituelle est là aussi, avec les machines sur roulettes, les étranges créatures qui se succèdent sur une plateforme, le génial canon qui crache des ronds de fumées jusqu’au plafond, et même un type complètement à poil qui pose comme une statue grecque à la fin. Pendant ce concert de près de deux heures, on remonte le temps avec des titres tirés des trois excellents albums Death on the wax, Instinctive dérive et Derrière l’oeil.
Le seul bémol de ce show est le volume du son qui était tout simplement dix fois trop fort, avec un sub insoutenable qui vous colle au mur. La critique est aussi valable pour Strup X et c’est bien dommage, car sans bouchons d’oreilles il est obligatoire de sortir faire des pauses à l’extérieur, et donc de rater des morceaux que l’on ne reverra plus jamais sur scène. Ok c’est la dernière, ok c’est la fête mais jouer si fort n’amène rien de plus à la soirée, au contraire…
Pendant dix bonnes minutes, Viking qui a coupé ses épaisses dreadlocks, remercie en musique et avec beaucoup d’émotion dans la voix, tous les acteurs qui ont soutenu le groupe pendant ces dix années, tourneurs, labels, salles, techniciens, artistes, public…
On perd ce soir un groupe rare, qui a fait son chemin en toute indépendance loin des circuits commerciaux, expérimentant et se renouvelant sans cesse pour toujours surprendre son public. On souhaite bonne chance aux cinq membres du crew, qu’on retrouvera surement très vite dans d’autres projets aussi intéressants et originaux que X Makeena.

Ecoutez ici une interview sur Canal B de Says, Nico et Viking qui explique la fin du groupe, des souvenirs de tournées et les projets solos à venir.

www.xmakeena.com
www.strupx.com
www.montypicon.com
www.myspace.com/vdrips

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>