Indie Playlist #26 – Un printemps 2016

Faderpaper est de retour avec cette nouvelle playlist qui marque le passage au printemps. Énormément de disques intéressants sont sortis ces dernières semaines, dont beaucoup, encore une fois, en provenance du grand ouest. Voici notre petite sélection, bonne écoute !

un printemps 2016

.

Facets 1 – Jesus Christ Fashion Barbe – Boats Love Boats (album : Facets – avril 2016 – Platinum Records – France)
On ne se rappelle pas seulement de ce groupe Caennais pour son nom improbable mais surtout pour les deux très bons EP  sortis ces dernières années. Même si il y a peut être deux ou trois morceaux en trop, JCFB nous livre aujourd’hui un premier album réussi aux treize compositions qui mêlent énergie et corde sensible, toujours dans un esprit indie-folk-rock très 90’s. A voir sur la scène du GriGri à la Chapelle-sur-Erdre le 03/06.
.

Colors2 – Samba De La Muerte – Ghadir (album : Colors – mars 2016 – Yotanka – France)
Caen toujours avec une nouvelle échappée du côté des Normands Concrete Knives (dont on devrait avoir des nouvelles l’automne prochain). Après le premier side project Elecampane sorti l’an dernier, deux autres membres du groupe ont composé l’impressionnant Colors, un album délicieux qui peut passer d’une pop légère matinée d’africanisme à une électro groovy. Et même si Adrien, le chanteur, en fait parfois un peu trop sur scène, on ne peut être qu’enivré par la classe et la maturité de ce disque.

3 – Explosions In The Sky – Disintegration Anxiety (album : The Wilderness – avril 2016 – Bella Union – USA)
Après cinq ans d’absence , le quatuor d’Austin revient en force avec ce magnifique sixième album. Planant ou rythmé, relaxant ou stimulant, émotionnel mais jamais triste, ce nouvel opus nous emmène dans un voyage au long cours dans la galaxie post-rock. Unique date en France le 9 juin au Trianon.

.


Jolly Trouble4 – Gablé – Tropicool
(album : Jolly Trouble – avril 2016 – Ici d’ailleurs – France)
Caen encore (!) avec des habitués de nos playlists, l’inclassable trio Gablé récidive avec un huitième album. Et chose incroyable, malgré tous les morceaux improbables qu’ils nous ont offert, ces doux-dingos parviennent toujours à nous surprendre par leurs nouvelles trouvailles. Même si la production est moins minimale ou lo-fi qu’auparavant, si Gablé s’éloigne un peu du punk foutraque pour des choses un peu moins brutes, on retrouve l’irrésistible côté bricolage que l’on a toujours aimé chez eux. A voir sur la scène du festival Wine Nat/White Heat à Nantes le 14/05.

5 – Kaviar Special – Starving (album : #2 – avril 2016 – Howlin Banana/Beast Records – France)
Après des prestations remarquées en 2015 à Binic et aux Transmusicales, le quatuor rennais continue de tracer son chemin dans la jungle du garage hexagonal. Si ce second album, respecte les codes du genre dictés par les aînés Thee Oh Sees ou Ty Segall, il n’en est pas moins emprunt d’une pop psychédélique moderne qui lui amène beaucoup de fraicheur. A voir le 23 mai au Café du Cinéma à Nantes.

.

6 – Papier Tigre – Heebie Jeebies (album : The Screw – avril 2016 – Murailles Music –  France)
En 2012 sortait le génial Recreation, dernier album en date des Nantais. Entre temps, ils ont parcouru les scènes noise de France avec leurs petits camarades de La colonie de vacances et leur chanteur, sous le patronyme de The Patriotic Sunday, nous a livré un album indie-folk exceptionnel. Papier Tigre revient aujourd’hui toujours plus fort, toujours plus dingue, effaçant un peu plus les frontières entre post-rock, shoegaze et experimental. A voir sur la scène de Stéréolux le 8 juin.
.

7 – Nursery – Selfie Night (album : Nursery – avril 2016 – Les Potagers Natures/Loubards Pédés/La Ferme de la Justice –  France)
Nantes again, avec ce trio bruyant qui sort un premier album grâce au soutien d’activistes locaux. Nursery balance un indie-rock à l’ancienne… pop mais drogué, parfois doux mais souvent violent, comme si les Pixies, Girls vs Boys et Sloy étaient attablés autour d’une bouteille d’eau écarlate.

 

8 – Damien Jurado – Sam and Davy (album : Visions of Us On the Land – Secretly Canadian – mars 2016 – USA)
Si en 2015 Kurt Vile décrochait haut la main le trophée du meilleur album indie-folk, la palme pourrait bien revenir cette année à Damien Jurado. Ce douzième album du chanteur de Seattle est une véritable pépite de folk chamanique, à l’ambiance réverbérée et atmosphérique.
.

 

La chambre d'eÃÅchos9 – Ruben – Si loin (album : La chambre d’échos – mars 2016 – Everett Factory – France)
Ils nous avaient intrigué à l’occasion des dernières Transmusicales. Ce duo composé des deux chanteurs rennais, Florian Mona et Yann Chéhu (alias Mister Eleganz, au micro de Success) vient tout juste de sortir ce surprenant album, entre electronica planante ou dansante et des choses beaucoup plus lourdes et expérimentales. A noter aussi « L’urgence », superbe morceau vaporeux composé avec Gablé.


Fuck The Hell Yeah10 – Robert le Magnifique – Do it together (album : Fuck The Hell Yeah – avril 2016 – Yotanka – France)
On avait un peu perdu de vue le génial bassiste/machino-bricoleur rennais depuis ce live redoutable aux Transmusicales en pleine journée, il y a… plus de quinze ans. Après avoir collaboré à de nombreux projets, il est de retour sous son nom avec cet album très frais, bien accompagné au studio comme à la scène par le batteur des excellents Totorro.

.

Who Cares What the Laser Says_11 – White Wine – Where’s My Line ? (album : Who Cares What the Laser Says? – mars 2016 – The Charming Man Records – Allemagne)
Après avoir mis 31 Knots et Tu Fawning en sommeil, Joe Hage a quitté Portland pour Leipzig en Allemagne afin de se consacrer pleinement a la production maison de ce très bon album. On retrouve bien sur sa touche dans cette pop compliquée aux arrangements très riches, avec beaucoup de machines, de clavier, de guitare mais aussi des vents, des cordes… L’un des albums les plus intéressants du moment. A voir sur la scène du festival Wine Nat/White Heat à Nantes le 14/05.

Spiritual Songs for Lovers to Sing12 – LUH – I&I (album : Spiritual Songs for Lovers to Sing – 6 mai – Mute Artists Ltd – UK)
Quelques années après la fin fracassante de Wu Lyf, son ex-leader Elery Roberts ressort sa voix éraillée et poignante pour ce projet, en duo avec sa nouvelle copine Ebony Hoorn. A voir sur la scène de la Route du Rock le samedi 13 aout.

.

.

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Disclaimer : nos playlists ont simplement pour but de faire découvrir des groupes à nos lecteurs, néanmoins si votre musique y apparait et que vous voulez la retirer, écrivez nous à hello@faderpaper.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>